Visualisation des pénalités manuelles dans Google Webmaster Tools

Pénalités manuelles Google Dernière mise à jour le 5 septembre 2013 à 15h11

les pénalités manuelles. Ce type de pénalité est là pour combler les lacunes des algorithmes. En effet, là où un robot ne verra pas de pratique douteuse, un humain lui aura plus de chance de détecter une supercherie. C’est là tout la tâche des Quality Raters.

Connaître l’origine d’une pénalité

Lors de la sortie de Google Pingouin l’année dernière, de nombreux webmasters ayant été pénalisés se sont posé la question suivante : “Ai-je été victime d’une action manuelle ?”. Lorsque l’on est victime d’une pénalité, c’est une des questions à se poser car la réponse à cette question permet de mettre en place le fil conducteur dans la reconquête du cœur de Google. En effet, il ne faut pas agir de la même façon si on se fait “griller” automatiquement ou manuellement. Jusque-là, l’origine d’une pénalité n’était pas connue en cas d’application. Mais hier, Google a annoncé sur le Webmaster Central Blog être d’avantage transparent sur le sujet avec l’ajout d’une nouvelle fonctionnalité sur l’outil Google Webmaster Tools.

Les actions manuelles maintenant dévoilées

De nombreux webmasters l’attendaient, Google l’a enfin fait. Une rubrique intitulée “Actions manuelles” est dorénavant disponible dans la partie “Trafic de recherche” du GWT. Grâce à cette rubrique, il est désormais possible de savoir si un site a fait l’objet d’une action manuelle ou non, et si oui, de quelle type d’action il s’agit. A priori, il y a de fortes chances pour que vous voyez le message suivant “Aucune action manuelle trouvée pour cause de spam sur une page Web” dans votre interface. Cela signifie que votre site n’a pas subi de pénalité manuelle. D’après Google, une récente analyse a démontré que moins de 2% des domaines analysés manuellement ont fait l’objet d’une pénalité. Si malheureusement vous ne voyez pas ce message, c’est que avez subi une pénalité, comme celle-ci par exemple : Liens factices vers votre site Elle indique que des liens créés artificiellement ont été repérés par un Quality Rater. N’ayant aucune preuve que ce lien ait été créé par le webmaster du site lui-même, Google indique que seul le lien mentionné est pénalisé, et non le site dans sa globalité. On peut émettre l’hypothèse que de nombreuses pénalités de ce type mèneraient tout de même à une sanction globale, puisque l’efficacité du NSEO a été démontrée à plusieurs reprises. Dernier point, le bouton de demande de réexamen

Visualisation des pénalités manuelles dans Google Webmaster Tools, 3.0 out of 5 based on 1 rating

Commentaires

#1
Campagne de presse

Merci pour les screenshots qui ont permis de trouver la rubrique directement ; cependant depuis cette fin de matinée (France le 10/8/2013) l’outil semble être (momentanément) désactivé après quelques heures d’activité.

#2
referencement de site internet

Cette rubrique n’apparait pas chez moi dans GWT. Pas encore disponible sur tous les comptes ?

#3
Bruno TRITSCH

Bonjour,

Cette nouvelle est réellement intéressante, mais peut-on réellement penser que cela va perdurer et surtout, lorsqu’il y a pénalité manuelle, le motif est-il toujours clairement annoncé?
En effet, ce n’est pas vraiment dans les habitudes de Google de simplifier la vie des webmasters, encore moins celle de ceux qui tentent de “tricher”.

Cordialement,

Bruno

#4
Gauthier

Bonjour,
Je me pose depuis longtemps cette question sur les Quality Raters: comment travaillent-ils? Leurs vérifications se font totalement au hasard? S’intéressent-ils plus particulièrement à certaines activités? Y a-t-il peut-être d’autres critères qui rentrent en jeu et qui les poussent à tomber tel site plutôt qu’un autre?

#5
Blog iPhonr

Je viens de découvrir cette fonctionnalité, merci ! Ouf, pas de pénalité pour moi :)

#6
Mathieu

L’action manuelle est une bénédiction quand elle s’affiche enfin dans webmaster tools… au moins l’on peut faire une demande de réexamen ! Beaucoup plus compliqué dans le cas où notre site a pris une pénalité type penguin ou panda…

Réagissez à cet article

Données obligatoires