Google Pingouin change les règles du référencement

Google Pingouin Dernière mise à jour le 15 mars 2013 à 10h41

Alors qu’une mise à jour de Google Panda, affectueusement surnommée Google Pingouin par la communauté SEO (comme c’est mignon…), a fait des ravages dans les pages de résultats de Google, il est désormais crucial de retourner aux basiques pour améliorer sa visibilité web.

Un retour aux sources, vivons de contenu et d’eau fraiche

Matt Cutts le disait constamment, presque machinalement, pour qu’un site Internet soit bien positionné dans les SERP, il est vital que celui-ci soit de qualité. Ceci était loin d’être vrai jusque là, mais aujourd’hui, on s’en approche un peu plus. Bien que l’on soit encore loin de cet objectif, très loin même, un jour peut être, Google atteindra son but ultime…

En outre, un site de qualité se traduit par un contenu possédant un véritable intérêt pour l’utilisateur et lui offrant une expérience à la hauteur de ses attentes. Un site de qualité peut se traduire rapidement par quelques facteurs :

  • Une charte graphique soignée.
  • Un contenu d’intérêt, instructif, ludique, original, … Cela dépend de la niche à laquelle votre site appartient.
  • Un site rapide à charger, même pour les connexions les plus modestes.
  • Un contenu fréquemment mis à jour afin de proposer un contenu d’actualité.
  • Un site créé pour les visiteurs et non pour les moteurs et régies publicitaires.

En 2011, beaucoup de référenceurs ont eu tendance à oublier ces basiques. De ce fait, nombre d’entre eux ont travaillé uniquement sur des stratagèmes visant à tromper les moteurs, plutôt que de travailler sur le contenu réel des sites. Les techniques visant à améliorer la visibilité sont légion et certaines sont plus efficaces que d’autres, certaines respectent plus les règles de Google que d’autres et certaines sont plus éthiques que d’autres. Connaître et utiliser des techniques n’est pas à proscrire, loin de là, cela fera souvent la différence avec un autre site n’en utilisant pas. Cependant, il est primordial de bien réfléchir avant d’effectuer telle ou telle action, surtout si celle-ci n’a que pour unique but d’améliorer le référencement d’une page.

Les techniques de référencement

Parmi les diverses techniques de référencement, il y en a qui sont plus simples à mettre en œuvre que d’autres. Bien souvent, les plus simples sont les plus efficaces dans le long terme et les plus compliquées, les plus efficaces sur le court terme. De surcroît, plus une technique est difficile à mettre en place, plus elle est borderline.

Le référencement d’un site n’est pas en soit quelque chose de très complexe, c’est simplement un travail de longue haleine. C’est pour cela que certaines personnes tentent parfois de prendre des raccourcis en utilisant des techniques dites “Black Hats”. Ce sont simplement des méthodes qui visent à truquer les positionnements sur des mots clés, sans apporter de plus-value en terme de contenu utile. Bien qu’inutiles pour les internautes, et parfois même non éthiques, il faut tout de même avouer que les référenceurs Black Hats font preuve d’une grande intelligence et ne manquent pas de ressources, ni d’idées.

Les techniques de 2011

En 2011, les techniques de référencement se sont globalement obscurcies, avec la création d’une middle gamme de référenceurs, les “Grey Hats”. Ce sont en fait des référenceurs White qui ont utilisé quelques techniques plutôt limites, visant à manipuler les SERP sans pour autant créer des contenus complètement inutiles.

Voici un extrait de ces stratégies et techniques d’optimisation :

  • Optimiser à fond son contenu en mettant des balises H1, H2, Strong, … avec uniquement des mots clés, pas de mots creux, quitte à diminuer le sens, mais aussi en abusant de la répétition de mots clés afin d’augmenter leur densité.
  • Hyper optimiser les ancres des liens internes de la même façon que les textes.
  • Rédiger des communiqués de presse, spinnés ou non, et les publier massivement sur les plateformes prévues à cet effet.
  • Digger les CPs afin de leur donner dus jus pour qu’ils impactent d’avantage le money site.
  • Inscription automatique sur des annuaires avec des scripts génériques.
  • Créer des splogs et autres fermes de contenus sans intérêt, dans le seul but de linker votre réseau.
  • Soumission de commentaires sur des articles de blog, de préférence en DoFollow.
  • Abus des Rich Snippets en y insérant des caractères Unicode dans le seul but d’augmenter le CTR, qui peut avoir un effet positif (ou négatif si votre site est bidon) sur le référencement.

Les techniques de 2012

Bien qu’il est clair qu’il faille désormais augmenter la charge de travaille sur les bases du référencement d’un site, il ne faut pas non plus rayer de sa stratégie toutes les techniques précédentes. Certaines seront mises de côté, d’autres seront adaptées aux nouvelles exigences de Google. Il suffit simplement d’utiliser ces techniques avec parcimonie et de ne pas y aller comme un bourrin.

Pendant longtemps, les référenceurs ont pris Google pour un idiot. Mais apparemment, celui-ci a fait une cure de Ritalin et dorénavant, il a l’air d’être un peu moins bête. Il va donc falloir être plus subtile et penser d’avantage à créer de la qualité plutôt qu’à tricher…

Google Pingouin change les règles du référencement, 4.0 out of 5 based on 2 ratings

Réagissez à cet article

Données obligatoires